Solidarité / Santé

Prévention santé

  • En Corse, le 116 - 117 est le numéro pour joindre un médecin généraliste de garde aux heures de fermeture des cabinets médicaux.

     

    En cas d’urgence vitale, il faut continuer de composer le 15.

     

     

  • Comment trouver une pharmacie de garde ?

     

    Sur le site de l’Agence Régionale de Santé de Corse vous retrouverez les pharmacies de garde par secteur :

    https://www.corse.ars.sante.fr/les-pharmacies-de-garde-0?parent=2531

     

    *Les tableaux des gardes sont susceptibles de subir de modifications. Ces dernières doivent être précisées par affichage sur chaque pharmacie du secteur concerné. *

  • Protégez-vous et protégez les autres en vous tenant informé et en prenant les précautions appropriées. Suivez les conseils des autorités sanitaires locales.

     

    Pour empêcher la propagation de la COVID-19, suivez ces recommandations :

     

    → Lavez-vous fréquemment les mains. Utilisez du savon et de l'eau, ou une solution hydroalcoolique.
    → Tenez-vous à distance de toute personne qui tousse ou éternue.
    → Portez un masque lorsque la distanciation physique n'est pas possible.
    → Évitez de vous toucher les yeux, le nez ou la bouche.
    → En cas de toux ou d'éternuement, couvrez-vous le nez et la bouche avec le pli du coude ou avec un mouchoir.
    → Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.
    → Consultez un professionnel de santé si vous avez de la fièvre, que vous toussez et que vous avez des difficultés à respirer.

     

    Prévenez le professionnel de santé par téléphone au préalable. Il pourra ainsi vous orienter rapidement vers l'établissement de santé adéquat. Cela vous protège, et empêche la propagation des virus et d'autres infections.

     

    Masques


    Les masques peuvent contribuer à éviter que les personnes qui les portent transmettent le virus à d'autres personnes. Le seul port du masque ne protège pas contre la COVID-19. Il doit être associé à des mesures de distanciation physique et d'hygiène des mains.

     

    Suivez les conseils des autorités sanitaires locales.

  • Chaque année des centaines de personnes sont victimes de pathologies provoquées par le froid.

     

    Plusieurs causes, directes ou indirectes, sont possibles :

     

    → Des maladies liées directement au froid telles que les gelures ou l’hypothermie, responsables de lésions graves, voire mortelles

     

    → L’aggravation de maladies préexistantes (notamment cardiaques et respiratoires). Comme la chaleur, le froid peut également avoir des effets à plus long terme (accidents vasculaires cérébraux, infections respiratoires, etc.)

     

    → Des effets indirects comme le risque accru d’intoxication au monoxyde de carbone due au dysfonctionnement d’appareils de chauffage (au gaz, au fioul ou au charbon) ou à une utilisation inappropriée d’un moyen de chauffage (chauffage d’appoint utilisé en continu par exemple) ou encore lorsque les aérations du logement ont été obstruées. La neige et le verglas peuvent également être responsable de traumatismes liés aux chutes.

  • Votre santé est en danger lorsque la température extérieure est plus élevée que la température habituelle dans votre région.

     

    → La chaleur fatigue toujours

     

    → Elle peut entraîner des accidents graves et même mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur

     

    → La pollution de l’air et l’humidité aggravent les effets liés à la chaleur.

     

    Ces risques peuvent survenir dès les premiers jours de chaleur. Des gestes simples permettent d’éviter les accidents. Il faut se préparer AVANT les premiers signes de souffrance corporelle, même si ces signes paraissent insignifiants.

     

    En cas d’épisode de forte chaleur, un numéro d’information est mis à disposition du public : 0800 06 66 66

    Appel gratuit entre 9h et 19h depuis un poste fixe.

  • Le 3919 « Violence Femmes Info » constitue le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement...).

    Il propose une écoute, il informe et il oriente vers des dispositifs d'accompagnement et de prise en charge.

    Ce numéro garantit l'anonymat des personnes appelantes mais n'est pas un numéro d'urgence comme le 17 par exemple qui permet pour sa part, en cas de danger immédiat, de téléphoner à la police ou la gendarmerie.


    Les victimes de violences peuvent également appeler le numéro vert régional : 0.800.400.235. Pour celles ne pouvant téléphoner, il est possible de faire un signalement sur le site arretonslesviolences.gouv.fr. Une fois le code postal renseigné, la personne est directement mise en lien avec la gendarmerie la plus proche de son domicile.

    Un numéro est également disponible 24h/24 par SMS : 06.44.25.09.32.

    L'associu " Donne di Corsica " est une nouvelle association qui a vu le jour en novembre 2020 à Pietranera (Haute-Corse). Elle vient en aide aux femmes victimes de violences.
    Depuis sa création elle a déjà recensé une cinquantaine d'appels sur toute l'île.




  • Les moustiques peuvent transmettre de nombreuses maladies : Chikungunya, dengue, virus Zika, fièvre du Nil occidental (West Nile virus), fièvre jaune, paludisme.

    La lutte contre les moustiques potentiellement vecteurs de ces maladies et leurs larves constitue l’un des principaux moyens d’éviter la transmission des virus.

     

    L’ARS en lien avec le préfet et les collectivités locales défini le programme de surveillance des moustiques vecteurs de maladies humaines et les actions à mener.

     

    En matière de prévention collective, la mobilisation sociale des citoyens vise à supprimer les gîtes larvaires à l’intérieur et autour des habitats (les zones d’eau stagnante comme les dessous de pots, les déchets, les gouttières, etc.). C’est le moyen le plus efficace pour diminuer la densité de moustiques.

     

    Afin d’éviter les piqûres, il existe également des moyens de protection individuels, comme porter des vêtements longs et amples, utiliser des répulsifs, installer des moustiquaires de berceau, … Aucune mesure n’est efficace à 100% ; c’est la somme de mesures individuelles et collectives qui permet diminuer la transmission.

     

    Les particuliers peuvent également signaler l’implantation d’un moustique vecteur autour de leur domicile dans un secteur géographique jusqu’à présent indemne.

  • Pratiquez une activité physique

     

    Faire de l’activité physique et rester moins longtemps assis(e) ou allongé(e), c’est mettre toutes les chances de son côté pour améliorer sa qualité de vie, son sommeil et, à plus long terme, réduire le risque de maladies.

    Bouger préserve votre santé et permet de diminuer le risque de développer certaines maladies (cardiovasculaires, hypertension artérielle, cancers, diabète de type 2, ostéoporose…).

    L’activité physique permet également de lutter contre la sédentarité et ses effets délétères sur votre santé.

     

    Mangez varié et équilibré !

     

    Une alimentation équilibrée et diversifiée, privilégiant les fibres, les fruits et légumes, est un facteur protecteur et susceptible de réduire le risque de cancer.

     

    Il est important de rappeler que la prévention ne peut se résumer à un aliment miracle. Il s’agit d’équilibrer globalement ses consommations, en privilégiant ce qui protège et en réduisant ce qui peut contribuer à l’apparition d’un cancer.

     

    *Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur : https://www.mangerbouger.fr/*